19 janvier 2022

La Police nationale renforce sa présence en Guadeloupe

Depuis le 1er janvier, les services de Police en Guadeloupe sont regroupés au sein de la Direction Territoriale de la Police nationale. Une superstructure qui permet de mutualiser les moyens humains, techniques et financiers pour plus d’efficacité.

En Guadeloupe, Laurent Chavanne, commissaire divisionnaire, et son adjoint, le commissaire de police, Jean-Pierre Frédéric, assurent la Direction territoriale de la Police nationale (DTPN). Mise en place dès 2020 à Mayotte, en Guyane et en Nouvelle-Calédonie, cette nouvelle organisation de la Police nationale s’est étendue à trois départements de l’Hexagone, en février 2021.

Issue de la nouvelle réforme de la Police nationale, la Direction Territoriale de la Police nationale s’étend depuis le 1er janvier, à la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion et la Polynésie française.

« Une présence renforcée sur la voie publique. »

Cette réorganisation des services de Police doit permettre d’apporter plus d’efficacité avec un commandement unique, des moyens humains, techniques et financiers mis en commun. « Avec la mutualisation, nous aurons forcément une présence renforcée sur la voie publique », annonce le Commissaire divisionnaire Laurent Chavanne.

Laurent Chavanne, commissaire divisionnaire, directeur territorial de la Police nationale en Guadeloupe et son adjoint, le commissaire Jean-Pierre Frédéric.

Parmi les priorités de la Direction Territoriale de la Police nationale, figurent la lutte contre les violences intrafamiliales, les violences sur mineurs, les violences sexuelles, le trafic d’armes, le trafic de stupéfiants, le trafic d’êtres humains…

Sécurité publique, police aux frontières, renseignement territorial…

Placé sous l’autorité du préfet de Région, du directeur général de la Police nationale et sous la direction des procureurs de la République compétents pour les missions de police judiciaire, le directeur territorial de la Police nationale supervise les services de sécurité publique, de police judiciaire, de police aux frontières, du recrutement et de la formation, du renseignement territorial, et le service territorial du RAID.

A ce jour en Guadeloupe, la Direction Territoriale de la Police nationale compte plus d’un millier de policiers.

Cécilia Larney