19 janvier 2022

Barbade. Les responsables de la santé cherchent suffisamment de vaccins pour les enfants de 5 à 12 ans

Les responsables de la santé publique semblent attendre en vain de conclure un accord pour l’achat de vaccins COVID-19 Pfizer adaptés aux enfants de moins de 12 ans.

La coordinatrice de la campagne nationale de vaccination, le Dr Elizabeth Ferdinand, a révélé qu’une commande de milliers de premières et deuxièmes doses passée vers novembre de l’année dernière n’avait jusqu’à présent pas atteint les côtes de la Barbade.

« Nous avons des enfants de 5 à 12 ans et nous essayons de trouver suffisamment de vaccins pour tous les vacciner, à la fois pour leur première dose et leur deuxième », a déclaré le Dr Ferdinand.

« Les discussions sont en cours, nous avons examiné la possibilité de leur procurer des vaccins, nous avons essayé de savoir d’où nous pouvons les obtenir, nous avons passé une commande et nous attendrons de voir ce qui se passera, parce que c’est un vaccin différent de celui que nous avons pour les personnes âgées et les enfants plus âgés », a expliqué la coordinatrice des vaccins.

Le Dr Ferdinand a clairement indiqué qu’aucun argent des contribuables n’avait été dépensé pour la commande.

Plus tôt cette semaine, le directeur des services médicaux de l’hôpital Queen Elizabeth, le Dr Clyde Cave, dans une autre section de la presse, s’est dit préoccupé par une augmentation importante du nombre d’enfants contractant le virus depuis la détection de la variante Omicron.

Il a ajouté que bien qu’il n’y ait pas eu d’augmentation majeure des admissions à l’hôpital, le volume considérable de nouveaux cas exposerait les enfants souffrant d’affections sous-jacentes au redoutable syndrome inflammatoire multisymptôme (MIS-C).

Les doses de Pfizer pour les enfants ne sont pas aussi « concentrées » que les vaccins pour les enfants plus âgés et les adultes, explique le Dr Ferdinand.

Mais les doses n’ont pas non plus été autorisées à être utilisées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont les jugements dépendent fortement des autorités sanitaires locales.

« Nous n’avons reçu aucune directive de l’OMS, donc l’OMS ne l’a pas encore vraiment approuvée. Les États-Unis l’utilisent, la FDA l’a approuvé pour leur population, mais l’OMS n’est pas sortie et a dit que vous pouvez aller de l’avant et l’utiliser pour les enfants de 5 à 12 ans », a déclaré Ferdinand.

Cela n’empêche pas certains parents de contacter le National Vaccine Task Force pour savoir si et quand leurs jeunes enfants peuvent être vaccinés.

Mais la coordinatrice des vaccins a expliqué : « Vous ne vous contentez pas de les trover. Vous devez chercher et voir comment nous pouvons passer une commande, voir ce que l’OPS [Organisation panaméricaine de la santé] peut faire, voir ce que Covax peut nous apporter. Nous cherchons donc à les sourcer. »

Sur les 21 000 enfants âgés de 12 à 18 ans, 11 093 ou 52,82 % ont pris les premières doses et 9 928 ou 47,2 % ont pris le deuxième vaccin.

Il y a eu une plus grande utilisation du vaccin chez les mineurs âgés de 16 à 18 ans que chez ceux de 12 à 15 ans, qui sont plus susceptibles d’être à l’école.

« J’espère que si l’école redevient en présentiel et que la vaccination est l’une des conditions pour qu’ils la réintègrent, ils viendront les chercher, mais rappelez-vous, certains des enfants ont entre 16 et 18 ans et ce sont les jeunes difficiles à atteindre. Nous devons donc avoir deux types de stratégies. Une pour ceux qui sont déscolarisés et une autre pour ceux qui sont encore scolarisés », a-t-elle ajouté.

Les responsables du ministère de la Santé et du Mieux-être rencontrent toujours les parties prenantes au sujet de la réouverture des cours en face à face. Une décision devrait être prise d’ici le 20 janvier.

Source : Barbados Today

Lien : https://barbadostoday.bb/2022/01/14/health-officials-seeking-enough-vaccines-for-five-to-12-year-olds/