06 juillet 2022

Guadeloupe. Olivier Serva : « Il était indispensable que la canne de Marie-Galante soit broyée à Marie-Galante »

« Il était indispensable que la canne de Marie-Galante soit broyée à Marie-Galante et que le revenu des planteurs soit préservé afin que Marie-Galante vive », a dit Olivier Serva.

S’il est un élu qui a suivi le dossier de Marie-Galante de mois en mois, c’est Olivier Serva, député de la première circonscription (qui englobe aussi Marie-Galante et ses trois communes). Ce jeudi 31 mars, le député est à Marie-Galante pour assister au redémarrage de l’usine de Grande-Anse.

Pour rappel un accident sur la chaudière de l’usine avait fortement perturbé la campagne sucrière 2021.

Le conflit généré par cette situation avait duré plusieurs semaines et le député Olivier Serva s’était impliqué pour qu’un protocole d’accord soit signé entre toutes les parties prenantes.

Depuis, la présidence de la société qui gère l’usine ainsi que la direction générale ont changé. C’était peut-être ce qu’il fallait pour relancer le projet industriel avec de nouvelles vues. Et peut-être de nouvelles façons de fonctionner.

Après des mois de visites, de travaux, de comités de suivi, a souligné Olivier Serva, « grande est ma satisfaction de constater que les engagements tenus par chacun des signataires du protocole permettent aujourd’hui un redémarrage de l’usine. »

Ce redémarrage est l’aboutissement d’une année de travail où publics — Etat, Région, Département —, privés, politiques, salariés, collectifs citoyens ont travaillé de concert pour ce résultat.

« Il était indispensable, a encore dit le député, que la canne de Marie-Galante soit broyée à Marie-Galante et que le revenu des planteurs soit préservé afin que Marie-Galante vive.

C’est chose faite, l’usine est actuellement en activité par tests. Bonne campagne sucrière 2022. »

L’idée clé de cette continuité d’activité est encore donnée par Olivier Serva : « L’usine devra dorénavant perdurer dans le temps et continuer de nourrir des familles entières de Marie-Galantais, mais aussi s’orienter vers des sucres de « bouche » ( sucres de haute qualité) afin que le monde entier sache que Marie-Galante est capable de s’inviter aux tables les plus prestigieuses avec ses sucres spéciaux.

Le député Olivier Sera a dit tant aux personnels de l’usine qu’aux transporteurs et aux planteurs qu’il restera « bien entendu attentif au bon déroulement de la campagne et prêt à apporter toute aide utile en cas de besoin. »