05 février 2023

Guadeloupe. Moment de ravissement avec la pianiste Hélène Berger

Dans une ambiance intimiste, la concertiste Hélène Berger a signé une prestation unique, ce samedi 23 avril, au centre culturel Sonis (Les Abymes), avant d’auditionner les candidats du Guadeloupe Music Open, ce dimanche 24 avril.

Avec un programme construit autour de son premier album, Reborn, la pianiste Hélène Berger a ponctué son intense semaine de formation en Guadeloupe par un concert au centre culturel Sonis (Les Abymes), ce samedi 23 avril. Concertiste de renommée internationale, fondatrice et directrice artistique du Cap Ferret Music Festival, pédagogue aguerrie, Hélène Berger est directrice adjointe du concours international Leopold Bellan, une véritable institution.

A l’invitation de la dynamique école de musique et de chant, La Clé des arts-Henri Salvador (Baie-Mahault), dirigée par Marie-Noëlle Reimonenq, Hélène Berger a achevé son séjour dans l’archipel par l’audition des candidats au Guadeloupe Music Open. Un concours innovant entre audition publique et concert, initié au Cap Ferret par Hélène Berger.

Un jeu inspiré

Dimanche 24 avril, à l’hôtel La Créole Beach (Le Gosier), deux catégories ont été auditionnées : Open junior (4-21 ans) et Open Master professionnels (sans limite d’âge).

Auparavant, ce samedi 23 avril, Hélène Berger a donné un concert devant un auditoire de mélomanes : une ambiance intimiste au centre culturel Sonis (Les Abymes) pour apprécier le jeu inspiré d’Hélène Berger, même quand, au loin, les tambours du « group-a-po » Moun ki moun, en plein déboulé pour son 5e anniversaire, se sont fait entendre ! Un pur bonheur pour les mélomanes dont des jeunes élèves, présents à Sonis.

Cécilia Larney

Passage en revue des fondamentaux

Le concert d’Hélène Berger à Sonis et la première édition du Guadeloupe Music Open succèdent à trois jours de master class de piano. A La Clé des arts-Henri Salvador (Baie-Mahault), Hélène Berger a animé une session de formation avec des pratiquants de piano âgés de 7 à 40 ans, présentant des profils très différents une élève qui a commencé le piano il y a quelques mois, un brillant étudiant en mathématiques qui joue un programme de concertiste, une prof de physique qui a une pratique conséquente…

« Nous avons revu des fondamentaux au niveau de la posture, de la respiration, de la manière d’aborder une pièce, l’improvisation », a indiqué Hélène Berger.