18 août 2022

Musique. Gwadloup-Senfoni reprend la scène avec des lycéens de Baimbridge

L’orchestre de Gwadloup-Senfoni s’est produit sur scène jeudi 2 juin 2022, après deux ans d’arrêt dans la salle George Tarer de Pointe-à-pitre. Le mini-concert a été réalisé en collaboration avec les élèves de la première spécialité de musique du lycée de Baimbridge dans le cadre d’un programme subventionné par la Sacem nommé « Les Fabriques à musique ». 

Christian Dahomay, chef d’orchestre de Gwadloup-Senfoni. Photo TT

Depuis la fin de l’année 2021, l’orchestre Gwadloup-Senfoni travaille avec les élèves de la classe de première sur une chanson, « L’amitié ». Le titre a été écrit dans un premier temps par Christian Dahomey, chef d’orchestre de Guadeloupe-Senfoni. « Les élèves ont décidé de réécrire le texte pour pouvoir mieux se l’accaparer », a-t-il confié. Une chanson sur l’amitié, qui résume bien ce qui lie les élèves mais également les membres de Guadeloupe-Senfoni qui n’ont pas pu se produire sur scène depuis deux ans.

Leur dernière prestation a été réalisée à Cuba lors d’un concert. « Nous sommes passés d’une vingtaine de membres à 8 membres et aujourd’hui nous sommes 14. Certains musiciens ont décidé d’arrêter la musique durant la crise sanitaire », a précisé Christian Dahomay. 

Le projet a été subventionné par la Sacem, qui souhaitait soutenir un projet dans lequel des jeunes pouvaient être immergé dans la conception et la réalisation d’une musique de son écriture à son interprétation dans des conditions professionnelles.

Dans ce cadre, Gwadloup-Senfoni a fait appel à Benoît Steveaux, professeur de musique au lycée de Baimbridge. Il a notamment aidé les élèves à interpréter et à travailler sur le texte de la chanson quand Christian Dahomay ne pouvait pas le faire. « Le projet a vu le jour malgré de nombreux contretemps à cause de la crise sanitaire. On a dû arrêter plusieurs fois parce qu’il y a eu des confinements et des fermetures du lycée.», a-t-il expliqué.

Pour Leika Steone, une élève de la classe de première, ce premier concert était une réussite malgré le stress. « On a eu plusieurs phases dans l’élaboration de la chanson, on avait trois versions et on a décidé de garder celle que nous avons chanté ce soir. On est très contents du résultat. » 

Ce jeudi 2 juin 2022, il n’y avait pas que les élèves de première qui étaient stressés à l’idée de se produire : les membres de Gwadloup-Senfoni reprenaient aussi le chemin de la scène lors de ce mini-concert d’environ une heure. L’expérience a été appréciée par le public, les jeunes élèves de première spécialité musique et les musiciens de Gwadloup-Senfoni.

« On a énormément appris des jeunes. Souvent on dit que nous ne comprenons pas le langage des jeunes, et cette expérience nous a permis d’apprendre à leurs côtés », raconte Christian Dahomay.

Le groupe orchestral Gwadloup-Senfoni s’est lancé dans cette aventure également pour perpétuer le travail de transmission, car cet orchestre ne produit pas de musique classique mais s’inspire de la musique gwo-ka. Les fabriques à musique était une occasion de transmettre cet héritage à la jeune génération. Selon Christian Dahomey, il est également important de placer les élèves en contact avec un orchestre rapidement. 

L’orchestre Gwadloup-Senfoni existe depuis l’année 2014, avant le coronavirus, l’orchestre organisait des concerts dans lesquels l’orchestre invitait des musiciens du monde entier. Au mois de novembre l’orchestre organisera une résidence d’artistes avec des musiciens cubains, haïtiens, dominiquais, français et martiniquais. En tout, une trentaine de musiciens seront attendus. 

Tafari Tirolien