17 août 2022

Jamaïque. Trafic d’êtres humains… et indulgence étonnante de la police locale

Les quartiers de Ripon Road, Eureka Road, Eureka Crescent, Old Hope Road et Cross Road ont vu l’une des plus grosses opérations policières de l’année samedi 4 juin 2022. Les médias jamaïcains ont révélé ce lundi 6 juin qu’environ 34 personnes ont été arrêtées dans un grand coup de filet visant à démanteler un réseau de trafic d’êtres humains.

Les autorités ont précisé qu’elles ont arrêté des trafiquants et des victimes du trafic, des prostitués.

Toutes les personnes ont été placées en garde à vue par les officier de police de la division de St Andrew Central aux alentours de 21 h 30.

En tout, 22 hommes et 12 femmes ont été arrêtés, tous ont été relâchés après avoir reçu de « sévères avertissements » selon les autorités.

Le surintendant William Kessler qui dirigeait cette opération a expliqué cette décision en expliquant que les personnes arrêtées n’étaient pas impliquées dans la traite d’être humains.

Certaines armes « offensives » ont cependant été confisquées dans le cadre de ces arrestations. Dans ces quartiers réputés pour la prostitution, les disputes qui se terminent en fusillades ou en meurtres sont fréquentes, a précisé William Kessler.

L’action de la police de St Andrew a été considérée comme une avancé dans la lutte contre le trafic d’être humains. Selon le surintendant de la police Carl Berry le responsable de l’unité anti-trafic d’êtres humains des forces jamaïcaines, il faut se rappeler que le trafic d’êtres humains dans la prostitution touche de nombreux hommes et jeunes garçons.

Source : Jamaica Observer

Lien : https://www.jamaicaobserver.com/news/human-trafficking-clampdown/