06 juillet 2022

Economie. Le concours international Spirits Selection met la Guadeloupe en avant

Le concours international Spirits Selection a débuté ce mercredi 22 juin au palais des Sports du Gosier. Une belle initiative de la Région Guadeloupe qui a invité les organisateurs et près de deux cents testeurs venus du monde entier évaluer plusieurs milliers d’alcools et spiritueux divers, dont nos rhums agricoles.

En prélude au concours, après un discours de bienvenue de Sheïla Rampath, présidente de la Commission Tourisme de la Région, Thierry Heins, directeur de la manifestation, a rappelé les règles de fonctionnement, avant que Baudouin Havaut, président de Spirits Selection donne le coup d’envoi. Une trentaine de tables de 6 testeurs étaient installées dans un espace au premier étage du Palais des Sports du Gosier.

Baudouin Havaut :

Derrière un rideau, dotés de plus d’un millier de bouteilles d’alcools divers, les élèves du Lycée Hôtelier de la Guadeloupe, remplissaient les verres à pied d’un même liquide pour la dégustation.

Le délicat travail de préparer les échantillons.

Les élèves du lycée hôtelier apportent les échantillons :

Non, les testeurs ne boivent pas l’alcool testé. Ils le regardent, à travers la transparence des verres, le font tourner pour observer sa tenue, dégager les arômes qu’ils hument.

En final, après avoir noté les caractéristiques de cet alcool — ils ne savent pas ce qu’ils goûtent, tout se fait « à l’aveugle » —, ils le prennent en bouche (très peu) et s’en débarrassent dans un crachoir. Cette dernière partie du test est discrète…

Dotés d’un ordinateur chacun, les testeurs donnent leurs notes, leurs appréciations, avant de se concerter. Et d’attribuer une médaille. Or, argent, etc.

Le jury ne teste à l’aveugle que 35 alcools ou spiritueux à chaque session d’une demi-journée. Les testeurs vont travailler ainsi jusqu’à vendredi.

L’organisation parfaite de la Région Guadeloupe a permis aux testeurs et aux organisateurs externes de faire le tour des distilleries de l’archipel. Mardi, ils étaient à Marie-Galante où sept distilleries sont en activité.

Baudouin Havaut :

Représentant la Région Guadeloupe et le président Ary Chalus, Sheïla Rampath a dit tout l’intérêt pour la Guadeloupe d’une telle manifestation internationale :