01 juillet 2022

Politique. Baptême à l’Assemblée nationale pour deux élus de la NUPES

Si Olivier Serva et Max Mathiasin, fraîchement réélus députés de la Guadeloupe, ont souhaité rester un moment au pays pour rencontrer les soignants suspendus au bik de l’UGTG, devant le CHU, d’autres élus ont gagné Paris pour s’installer dans leur nouvelles fonctions.

Les premiers jours, c’est le parcours traditionnel de l’accueil par le personnel de l’Assemblée nationale, avec les formulaires à remplir, le matériel à récupérer : la mallette aux accessoires, avec l’écharpe, l’insigne, des clés diverses, de bureau et de studio, etc.

Pour Christian Baptiste et Elie Califer, élus de la NUPES, avec le soutien d’une « habituée » de l’institution, l’ancienne députée de la quatrième circonscription, Hélène vainqueur-Christophe, et d’Olivier Nicolas, secrétaire national aux Outre-mer et Premier secrétaire du PS en Guadeloupe, qui s’est bien dépensé pour les voir là, les formalités se sont déroulées sans à-coup.

Ils ont ensuite posé avec les autres députés de la NUPES présents.

« La NUPES est une alliance qui rassemble la gauche plurielle et qui s’est constituée autour d’un programme partagé de 650 propositions. Mais, dans cette alliance, chacun des partenaires conserve son identité. C’était l’une des bases de l’accord. Et c’est très bien comme cela. Moi-même, au sein du groupe socialiste où je siégerai, je garderai aussi mon identité. Notre unité c’est notre programme avec des propositions fortes pour le pouvoir d’achat, pour les services publics, pour les personnels de santé suspendus, la gouvernance locale de nos territoires », a dit Christian Baptiste.

Les deux hommes devraient rapidement démissionner de leurs mandats de maires pour se consacrer à leur nouvelle mission.