06 juillet 2022

Politique. Olivier Serva et Max Mathiasin veulent créer UTiles et lancent un appel aux députés des outre-mer

Olivier Serva en avait parlé durant la campagne des législatives. Il s’agissait, dans ce tohu bohu ambiant, sans doute lassé de l’attitude d’un gouvernement —à l’égard d’un député qui avait bien servi la politique du président de la République pendant trois ans, avant de se rebeller il y a deux ans, avec l’obligation vaccinale et quelques avanies du même type — qui ne faisait plus aucun cas de ses avis éclairés, de créer un groupe indépendant de tous les pouvoirs à l’Assemblée nationale, pour faire entendre des voix différentes. Il s’agissait des voix des outre-mer… mais aussi, a-t-on cru comprendre, de quelques voix corses… pour renforcer la démarche.

Bref, Olivier Serva, sitôt réélu, a entraîné dans sa démarche Max Mathiasin, lui aussi réélu. Ils ont fait le tour des élus des Outre-mer qui sont à l’Assemblée nationale. Ils en aurait, selon leurs dires, convaincu pas mal et continue leur démarche, d’autant qu’il faudra, avant la fin de la semaine, donner la composition des groupes politiques siégeant.

En attendant, ils lancent un appel aux élus des outre-mer. On sait déjà qu’Elie Califer et Christian Baptiste, sans renier la Nupes qui les a soutenus, siégeront dans le groupe PS.

« Dans le cadre de la législature précédente, nous, députés de la Guadeloupe, avions comme principale préoccupation la prise en compte des intérêts et problématiques spécifiques de nos territoires ultramarins et en particulier de la Guadeloupe.

Les enjeux et défis à relever concernent aussi bien les Outre-mer, qu’un certain nombre de territoires de l’Hexagone présentant une culture et une histoire particulières à défendre et à valoriser au sein de la République.

Le résultat de l’élection présidentielle du 24 avril 2022 a confirmé l’existence d’un profond malaise entre les populations ultramarines et la politique menée par le Gouvernement issu de la majorité présidentielle.

Les citoyens ont pris acte des nombreuses interventions des parlementaires de Guadeloupe auprès du Gouvernement, pour relayer leurs revendications. Les réponses n’ont pas été à la hauteur des enjeux et les souffrances se sont exacerbées.

A l’aube de cette XVIe législature, nous avons été confortés dans notre volonté de créer un groupe parlementaire grâce auquel nous pourrions mieux faire entendre la voix des Outre-mer et des territoires de l’Hexagone, témoins vivants de particularismes.

Avec le groupe UTiles* nous serons une force vive de proposition. Le groupe ainsi constitué présentera d’ici la fin de la semaine la liste des députés membres d’UTiles ainsi que la déclaration politique.

Nous lançons un appel à tous les députés ultramarins et des territoires de l’Hexagone pour œuvrer utilement à l’Assemblée nationale, au-delà des clivages partisans. »

*Ultramarins, Territoires, Insularités, Liberté, Egalité et Solidarités.