19 août 2022

Jamaïque. Le Prince Charles brade le Commonwealth

Le Prince Charles a déclaré ce vendredi 24 juin 2022 lors de l’ouverture de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth à Kigali au Rwanda, que les dirigeants des nations qui sont dans le Commonwealth pouvaient décider librement de laisser la Reine afin de devenir une République à l’instar de la Barbade qui a effectué ce changement politique au cours de l’année 2022.

Pour le Prince Charles, le Commonwealth doit rester une association libre de nations indépendantes et autonomes. Au cours de la réunion, le pays hôte le Rwanda a dû effectuer un bilan du respect des droits au sein du pays, et un bilan de son accord avec le Royaume-Uni au sujet des migrants.

Le Prince Charles a également tenu à exprimer « sa tristesse personnelle » au sujet de l’esclavage et de la colonisation. Une tristesse qui n’empêche pas de nombreuses nations du Commonwealth d’exiger des réparations pour ces crimes.

Le Commonwealth qui représente 54 pays membres et un tiers de l’humanité regroupe des pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe. Le Prince Charles a également reconnu que les relations entre ces pays et les racines du Commonwealth remontent « à la période la plus douloureuse de notre histoire ». « Je continue à approfondir ma propre compréhension de l’impact durable de l’esclavage », a précisé le Prince Charles lors de son discours.

Source : Jamaica Observer

Lien : https://www.jamaicaobserver.com/latest-news/prince-charles-says-commonwealth-nations-free-to-chart-own-course/