19 août 2022

Haïti. Trois policiers mis en cause dans l’assassinat du président Jovenel Moïse

La Police Nationale d’Haïti fait le ménage. Mardi 28 juin 2022, Garry Desrosiers, le porte-parole de la PNH, a annoncé le licenciement de 33 policiers et des poursuites judiciaires qui ont été lancées contre trois policiers qui sont soupçonnés d’avoir jouer un rôle dans l’assassinat de l’ancien président de la République Jovenel Moise au mois de juillet de l’année dernière.

L’enquête se poursuit au niveau local et international, plus d’une vingtaine de personnes ont été poursuivies.

Le gouvernement haïtien a confirmé que le 7 juillet 2022 sera un jour chômé en mémoire de l’ancien président de la République.

Les différentes institutions se sont adaptées à ce changement, à l’instar du ministère de l’Education qui a avancé les examens des écoles secondaires du 1er au 6 juillet 2022 afin de permettre de respecter le jour férié du 7 juillet.

A Haïti, certains soutiens de Jovenel Moïse estiment que l’actuel premier ministre, Ariel Henry, a fait obstruction à l’avancée de l’enquête.

Actuellement, l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse est de nouveau arrêtée. Le tribunal de première instance de Port-au-Prince a nommé, au cours de ce mois de juin 2022, un cinquième juge qui devra se charger de l’affaire.

Depuis l’assassinat du président, la situation s’est compliquée dans le pays, qui est totalement déchiré par les guerres entre les groupes armées, et les nombreuses violences qui affectent la vie quotidienne.

Source : Primera Hora

Lien : https://www.primerahora.com/noticias/mundo/notas/haiti-pide-encausar-a-tres-policias-por-el-asesinato-del-expresidente/