19 août 2022

Opinion. En forme de poème

PAR DIDIER DESTOUCHES*

Je l’ai rencontré sous la lumière
Je l’ai rencontré sur les ténèbres
Elle hante les bas fonds d’hier
Et les parcours devenus funèbres
Après un « ah! Si j’avais su. »

Elle pervertit ce qui est collectif
Pourtant elle n’a jamais eu de but
Mais réalise tellement d’objectifs
Dissensions, divisions, distinctions
Jalousie je vomis ton nom

Je l’ai vu s’allumer noir flambeau
Dans des regards si innocents
Dans des regards si bienveillants
Et corrompre même des tombeaux
Je l’ai vu tout salir obstinément
Même des rivières de courages diamants
J’ai vu son ombre s’immiscer
Dans les amours les plus étoilés
Dissensions, divisions, distinctions
Jalousie je vomis ton nom

Elle souille nos eaux les plus limpides
Et je sens son haleine si fétide
Dans les paroles parachutées
Où le miel a un goût de fiel
Pour ceux qui ne regardent que le ciel
Elle décapite notre destinée
Dressant nos cœurs contre nos âmes
Nous livrant à tant de bourreaux infâmes
Dissensions, divisions, distinctions
Jalousie je vomis ton nom

Au sein de mon peuple elle ravage
Les espoirs, les grandeurs et les héritages
Au sein de mon peuple elle embrase
Les doutes, les fureurs et les métastases
Elle est le panier qui fait de nous des crabes
Luttant pour des miettes et du rab
Elle enchaîne nos consciences dans sa boue
Pour que nous ne devenions jamais… Nous
Dissensions, divisions, distinctions
Jalousie je vomis ton nom

A chaque effort d’unité
Elle accourt pour tout balayer
A chaque victoire de la volonté
Elle apparaît pour tout effacer
Mais nous finirons par tous la repérer
Et nous saurons enfin la rejeter
Hors des champs de notre dignité
Pour un nouveau chant d’humanité
Compassions, solutions, constructions
Jalousie j’ai oublié ton nom

*Poète, écrivain