19 août 2022

Guyane. L’Etat va aider les éleveurs

L’Etat va soutenir les éleveurs confrontés à l’augmentation du prix de l’alimentation des animaux.

La mesure de soutien des éleveurs est entrée en vigueur lundi 4 juillet. Les professionnels ont jusqu’à la fin du mois pour déposer leur dossier de demande d’aide.

La guerre Russie-Ukraine a des conséquences désastreuses sur les prix de l’alimentation des animaux. En effet, les céréales et les oléagineux sont produits dans les plaines de l’Ukraine et leur exportation par le port d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine est impossible en ce moment.

La guerre entraîne ainsi de fortes perturbations dans l’approvisionnement en matières premières comme les céréales et les protéines végétales nécessaires à l’alimentation des animaux d’élevage que sont les bovins, les caprins, les porcins, les volailles, mais aussi les poissons.

Comme tout ce qui se raréfie est cher, ces céréales et protéines entrant dans l’alimentation animale connaissent une hausse importante des prix sur le marché mondial.

Les aides mises en place par le Gouvernement contribueront à assurer la pérennité des exploitations d’élevages et piscicoles guyanaises impactées par la hausse des coûts.

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, les professionnels devront se connecter via le portail dédié ouvert par la Direction Générale des Territoire et de la Mer (DGTM) et les services de l’État, entre les 4 et 29 juillet 2022.

Seuls les exploitants agricoles ou piscicoles disposant d’un SIRET actif et ayant eu au moins 1 500 € de charges d’alimentation sur la période de référence de 4 mois courant du 16 mars au 15 juillet 2021, attesté par un tiers de confiance, ou déterminé sur la base de factures d’alimentation animale acquittées, sont éligibles à ces aides.

Le montant de l’aide variera de 500 à 35 000 euros, en fonction de la dépendance à l’achat d’alimentation animale. Le formulaire de demande d’aide est disponible sur le site internet suivant :

https://daaf.guyane.agriculture.gouv.fr/