30 novembre 2022

Michel N. Christophe : « Le livre est un prétexte pour échanger »

Auteur, professeur de leadership et surtout citoyen sensible à l’évolution de son territoire, Michel N. Christophe est de ceux qui préfèrent les actes aux vaines paroles.

Conscient du manque d’espaces dédiés aux auteurs, indépendants ou publiés par un éditeur, Michel N. Christophe a pris l’initiative de créer un rendez-vous mensuel autour du livre. « On a l’impression que la scène littéraire guadeloupéenne est très limitée et pourtant, il y en a beaucoup qui écrivent !, constate Michel N. Christophe. La littérature est vivante : elle reflète notre réalité, puise dans nos souffrances communes. Au-delà de la littérature, le plus important, c’est l’échange qui en émerge. »

Loin d’être un cercle réservé à une élite, ces rencontres conviviales et « sans chichi » poursuivent au moins deux objectifs. Permettre aux auteurs de se faire connaître et surtout, échanger librement avec le public sur une thématique de société.

Etre femme aux Antilles

Pour le premier rendez-vous, organisé en juin, Michel N. Christophe, auteur, entre autres, de Miette d’empire ou la tentation du déni, avait réuni autour de lui Thierry Mathiasin (Vertiges), Christian Lomba (Guillaume : matricule 516) et Georges Cocks (Khoufou : le rêve bleu)… Poésie, essai, roman…, qu’importe la forme choisie, pourvu que chacun puisse s’exprimer librement.

L’initiative de Michel N. Christophe trouvant un écho favorable auprès d’autres bonnes volontés, A la rencontre des auteur.e.s est un rendez-vous itinérant qui veut toucher un très large public. Après Pointe-à-Pitre, c’est au Diva Cabaret (Jarry, Baie-Mahault) que le public est attendu pour une rencontre avec Laure Tarer, de l’association Koumbit fanm Karayib, Céline Bernabé (Coucou !), Catherine Cosaque (Et dans l’ombre…), Tessa Naime (Avant l’exil) et Marie Louison (Conscience poétik). Les ouvrages des auteurs seront disponibles sur place.

« On tire les thèmes des ouvrages, explique Michel N. Christophe. En juin, il avait été question de l’épanouissement de soi. Cette fois, l’échange portera sur le féminisme, être femme aux Antilles. »

Une initiative à encourager.

Cécilia Larney

Baie-Mahault, Jarry, boulevard de Houëlbourg, Diva Cabaret, jeudi 21 juillet, à 18 heures.