30 novembre 2022

Guadeloupe. La lutte antidopage a sa championne

Marie-Joëlle Champagne est éducatrice de l’Agence Française de la lutte contre le dopage.

Marie-Joëlle Champagne, ici avec Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet.

Avec le Cercle des Nageurs de la Région de Basse-Terre (CNRBT), le Comité Départemental de Sauvetage et de Secourisme de la Guadeloupe (CDSSG 971 FFSS) et le Comité Régional Olympique et Sportif de la Guadeloupe (CROS) ils viennent de franchir un nouveau palier dans leur progression vers la performance et l’excellence.

La jeune mère de famille, salariée du CNRBT depuis novembre 2001 en sa qualité de secrétaire administrative, vient de réussir, de haute lutte, au terme d’un mois de formation, son examen d’Educatrice de Lutte contre le Dopage.

Elle fait partie des trois lauréats guadeloupéens, (avec Pierre-Marie Hilaire et Régine Ramdine, tous deux membres du CROS de Guadeloupe présidé par Alain Sorèze), qui sont allés au bout de leur formation sur les six engagés dans ce circuit très côté et très codifié de l’Agence Française de la Lutte contre le Dopage (AFLD).

L’AFLD qui a assuré l’intégralité de cette formation des trois lauréats inscrits par le CROS de la Guadeloupe qui s’offre ainsi ces trois premiers missionnaires internes au mouvement sportif guadeloupéen.

Une belle reconnaissance pour le formidable travail effectué par le CROS toute cette dernière décennie, notamment avec des engagements forts et déterminés et des projets audacieux et pertinents à l’image des récents Jeux de la Caraïbe qui ont été un grand succès sportif et populaire.

Un parcours sans faille

Elle est l’image même de la persévérance. Celle d’une jeune fille devenue femme puis mère de famille qui ne recule devant aucun obstacle et ne lâche jamais prise.

Fort caractère, véritable chef d’orchestre, mémoire infaillible, elle a gravi au sein du CNRBT, son premier et seul employeur à ce jour, depuis 21 ans, tous les paliers et atteint tous les objectifs qu’elle s’est fixée.

Et celle qui ne passe pas une année sans suivre une formation qualifiante et diplômante est en train de s’étoffer un palmarès de diplômes chèrement acquis.

Touche à tout, au-delà du secrétariat et de l’administration générale, elle gère aussi, en partie, les ressources humaines au sein du club qui l’a accueilli et formé dès son arrivée, en novembre 2001, voilà bientôt 21 ans !

Chef de file des sept salariés à temps plein de l’association, elle couvre également l’organisation de la cinquantaine de bénévoles du club, tant dans le domaine aquatique que sanitaire ou du secours à personne.

Potomitan du CNRBT

« Potomitan » du CNRBT elle pourrait à tout instant palier et suppléer la moindre défection administrative, y compris celle du poste de président, tant au fil des années elle a accumulé des savoirs et des compétences.

Connue de tous, y compris de toutes les familles adhérentes au CNRBT, elle fait l’unanimité de par son professionnalisme et sa gentillesse qui n’empêche pas une certaine fermeté et de l’équité dans ses prises de décisions lorsqu’elle est mandatée par son président pour diriger ou composer.

Formatrice de Secourisme, pilier du secours à personne et férue de Sécurité Civile, très opérationnelle, Marie-Joëlle a encore beaucoup de cordes à son arc et son parcours est appelé à s’étoffer tant elle a encore de la marge dans sa progression qui est appelée à s’élargir et s’étoffer.

Une belle personne très disponible et très efficace forte utile tant pour le CNRBT que le CDSSG 971 FFSS et désormais pour le CROS de Guadeloupe.

Une formation de haut niveau

Educateur AFLD est une mission très cotée et très codifiée. La formation délivrée a pour objectif de former des éducateurs pour qu’ils soient compétents en matière d’éducation fondée sur les valeurs et sur les sujets du code mondial antidopage.

Ceci afin de mener des actions d’éducation adaptées aux publics identifiés par l’Agence Française de Lutte conte le Dopage et par leur fédération ou organisation sportive.

Les objectifs d’apprentissage de la formations sont les suivants :

  • la compréhension et la maîtrise du cadre national et international de la lutte contre le dopage
  • la compréhension et la maîtrise de l’ensemble des sujets du code national mondial antidopage
  • la mise en pratique des apprentissages théoriques sous forme d’ateliers pratiques.

Les différents sujets de la formation :

1- Principes et valeurs associés au sport propre

2- Droits et responsabilités des sportifs

3- Principe de la responsabilité objective

4- Conséquences du dopage

5- Violations des règles antidopage

6- Substances et méthodes interdites

7- Risques liés à l’utilisation des compléments alimentaires

8- Usage des médicaments

9- Procédure de contrôle, y compris les analyse d’urine et de sang ainsi que le passeport biologique du sportif

10- Moyens de signaler un fait de dopage