17 août 2022

Pointe-à-Pitre. Boutiques éphémères à l’hôtel de ville, jour 2

Jusqu’au mercredi 3 août, l’hôtel de ville de Pointe-à-Pitre permet à 18 porteurs de projet de différentes communes de Guadeloupe de présenter leurs produits et services.

La démarche, innovante, est programmée sur trois jours, du 1er au 3 août, avec la coopérative Initiative Jeunes.

Cosmétiques naturels, bien-être, accessoires personnalisés, ébénisterie d’art, conseil en image…, autant de secteurs d’activité que de jeunes entrepreneurs guadeloupéens entendent pérenniser en développant leur clientèle. En leur accueillant à l’hôtel de ville pour une opération de vente éphémère, la ville de Pointe-à-Pitre leur offre une occasion inédite de gagner en visibilité. C’est précisément ce qu’attend Justine Julie. Sa société, 2Fil en aiguille971, propose des accessoires (chapeaux, sandales, serviettes, kimonos…) personnalisés.

« Je veux montrer la détermination des jeunes »

Stephen Déthelot, Time T’Up.

Spécialisé dans la vente en ligne de vêtements, chaussures et accessoires de marque personnalisés, Stephen Déthelot, auto-entrepreneur depuis 6 ans, compte donner un nouvel élan à son activité dans les prochains mois. Très présent sur les réseaux sociaux où il présente ses produits, Stephen Déthelot souhaite ouvrir sa boutique, idéalement au Moule. Son projet, Time T-Up, initié il y a 5 ans, inclut également le parrainage de clubs sportifs, d’écoliers de Guadeloupe, voire au-delà. « Je veux aussi montrer qu’il y a des jeunes déterminés à développer leur activité », insiste Stephen Déthelot.

Samantha Palie : « L’huile de papaye est magique ! »

Avec Papaya Nature, Samantha Palie, propose des cosmétiques naturels à base d’huile de papaye. Des produits que la créatrice a testés pour soigner ses problèmes d’acné, ses taches et cicatrices.

« Grâce à l’huile de papaye, j’ai pu les gommer !, lance Samantha. Pour moi, l’huile de papaye est magique : elle agit sur les cheveux, la peau et le corps. Depuis deux ans et demi, je suis à la coopérative Initiative Jeunes pour avoir de l’aide au niveau administratif, un accompagnement dans la gestion d’entreprise. Organiser une vente éphémère dans un hôtel de ville, c’est extraordinaire. »

Un tissu, une création

Basée au Raizet (Les Abymes), Jennifer Gélu, masseuse bien-être et prothésiste ongulaire, espère aussi plus de visibilité de cette vente éphémère.

Jenna Rousseau (Family Développement).

Au rayon Couture, Jenna Rousseau, du groupement d’entrepreneurs de la mode, de la beauté et du bien-être, Family Développement, présente son concept basé sur Un tissu, une création.

« Le client fournit un tissu pour une création unique qui correspond à sa personnalité », explique Jenna Rousseau. Suivie par l’Adie pour le développement de son activité qu’elle a lancée pendant le confinement, Jenna Rousseau prépare un deuxième défilé pour la fin de l’année.

Cécilia Larney