19 août 2022

Guadeloupe. Tour cycliste : la gendarmerie nationale dans la caravane

C’est une première. A compter de ce samedi 6 août, un véhicule de la gendarmerie nationale intègrera la caravane publicitaire du Tour cycliste de Guadeloupe.

De retour dans son format initial sur les routes de l’archipel, le Tour cycliste de Guadeloupe, l’événement sportif le plus populaire, cumule les nouveautés.

Après un départ décentralisé sur l’île de la Désirade, ce vendredi 5 août, l’édition 2022 sera historiquement plus longue par le nombre de kilomètres à couvrir, le Tour cycliste accueillera pour la première fois au sein de la caravane publicitaire, un véhicule de la gendarmerie nationale, aménagé pour la circonstance.

« Notre participation au Tour sous cette forme est inédite. »

Général Vincent Lamballe, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe et des Iles du Nord
Général Vincent Lamballe.

En plus des motards mobilisés pour assurer la sécurité sur le circuit du Tour Cycliste et aux abords, soit une cinquantaine de militaires, une équipe spécifique de la gendarmerie nationale fera le Tour de la Guadeloupe au sein de la caravane, jusqu’au 14 août.

« Notre participation au Tour cycliste sous cette forme est inédite, commente le général Vincent Lamballe, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe et des Iles du Nord. On connait traditionnellement la mission de la gendarmerie pour sécuriser le Tour. Cette année, on ajoute des gendarmes au sein de la caravane publicitaire pour être plus près de la population et renouveler les messages de prévention en matière de sécurité. »

« La gendarmerie nationale recrute toute l’année. »

Ce détachement spécifique de la gendarmerie, composé de militaires de carrière et de réservistes, sera aussi présent dans les villes-étapes, sur le Village du Tour cycliste. Les militaires diffuseront des messages de prévention, mais aussi d’information concernant les possibilités de recrutement, particulièrement pour les moins de 26 ans.

« Les inscriptions se font toute l’année, précise l’adjudant-chef Olivier, de la cellule Recrutement de la gendarmerie nationale. Nous réalisons des tests chaque mois, suivi d’une formation locale ou en métropole. Cette année, nous avons recruté environ 80 candidats sur plus de 300 dossiers. »

Différents types de contrats de sous-officiers sont proposés aux recrues qui peuvent exercer, pendant leur temps libre, en tant que réservistes, puis choisir de s’inscrire au concours de la gendarmerie nationale, programmé deux fois par an.

Cécilia Larney

Pour en savoir plus : 05 90 809 857 – www.lagendarmerierecrute.fr