17 août 2022

Les Cuisinières de Guadeloupe en beauté pour célébrer Saint-Laurent

Judith Roberta, doyenne des Cuisinières.

A Pointe-à-Pitre, ce samedi 6 août, les Cuisinières de Guadeloupe ont retrouvé leur public, fidèle au rendez-vous, sur le parvis de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, avant la messe en l’honneur de Saint-Laurent, leur saint-patron.

Malgré les années, le tintement caractéristique de leurs clochettes est resté le même. Il annonce l’arrivée dans la place d’une véritable institution, les Cuisinières de la Guadeloupe.

Ary Chalus, président de Région, avec Judith Roberta et Rony Théophile.

Aux côtés de Rony Théophile, président de l’association des cuisinières de la Guadeloupe, Judith Roberta, marraine de la 106e édition de la Fête des cuisinières.

Jacqueline Cachemire-Thôle ne pouvait manquer ce rendez-vous.

« Judith Roberta est une doyenne dynamique, commente Rony Théophile. Du haut de ses 95 ans, elle nous donne chaque jour une leçon de vie : elle est courageuse, aimante et illustre parfaitement l’éthique de l’association : partage, entraide et solidarité. »

De nombreuses personnalités étaient présentes dans l’assemblée : Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe, région qui est un partenaire incontournable de cette manifestation, Corinne Pétro et Sylvie Dagonia, conseillères régionales, Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pitre, ses adjoints, Tania Galvani, Georges Brédent Jimy Louis…, Jacqueline Cachemire-Thôle, co-fondatrice de l’Akademiduka, Jacques Bangou, ancien maire de Pointe-à-Pitre, abonné à la Fête des cuisinières depuis son plus jeune âge.

Après les restrictions liées à la situation sanitaire, les Cuisinières ont retrouvé leurs habitudes.

La traditionnelle messe en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, célébrée par le père Silène, a été suivie du rituel attendu par le public : le défilé dans les rues de Pointe-à-Pitre, jusqu’au hall Paul Chonchon (Pointe-à-Pitre) pour le déjeuner en musique.

La relève est là !

La Région, partenaire de la manifestation :