10 décembre 2022

Guadeloupe. Marie-Galante prend le contrôle du Tour cycliste

Tom Donnenwirth, de l’équipe de Marie-Galante s’empare du maillot jaune, à l’issue de la cinquième étape.

La cinquième étape du Tour cycliste de la Guadeloupe a vu une explosion du peloton qui a laissé passer plusieurs échappées. Le grand gagnant de ce petit jeu est Tom Donnenwirth, de l’équipe marie-galantaise UVMG. Il a profité d’une grosse échappée pour prendre plusieurs minutes sur le peloton et s’emparer du maillot jaune.

Florian Rapiteau, vainqueur d’étape

L’étape a été remportée par Florian Rapiteau qui signe sa deuxième victoire d’étape sur le Tour. « C’était l’une des étapes que j’avais cochées, a commenté le coureur. C’était une étape plus tactique que physique. J’ai suivi l’attaque de Cailliau, j’ai lancé le sprint après et c’est passé. Mais concernant le maillot jaune, il y aura des étapes avec de grands écarts comme aujourd’hui… Le tour est encore loin d’être terminé ! »

Le maillot jaune du Tour, Célestin Guillon et son équipe de Laval avaient prévenu qu’ils feraient tout pour conserver le maillot jaune. C’est ce que nous avons pu observer ce mardi 9 août lors de l’étape entre les communes de Baie-Mahault et Les Abymes. 

Laval a perdu le contrôle

Le peloton a connu plusieurs tentatives d’échappées avortées durant les premiers kilomètres. Mais, tôt ou tard, une échappée allait se concrétiser. L’équipe de Laval ne contrôlait pas le peloton. Ce fut le cas à la sortie des Abymes. Treize coureurs ont pris les devants. Après l’ascension de la bosse des Salines, une seconde attaque est lancée par Alexis Brunel. 

Une confortable avance sur le peloton

Taïno Cailliau, satisfait de sa deuxième place.

Cette seconde échappée sera la bonne. Le groupe de 12 coureurs va creuser son avance avec le peloton maillot jaune. Celui-ci a décidé de laisser faire, Florian Rapiteau faisant partie des échappés.

La boucle des Abymes que les coureurs devaient parcourir 4 fois avant de franchir la ligne d’arrivée. Le groupe de 11 comptait plus de 6 minutes d’avance sur le peloton maillot jaune. Celui-ci laissera partir d’autres poursuivants qui se placeront à 3 minutes et plus du groupe de tête.

Classé deuxième, Taïno Cailliau s’est dit « très satisfait » après sa déception de la veille. « Faire deuxième, c’est déjà très bien même si je voulais gagner ici, aux Abymes, la commune de mon club. »

Tafari Tirolien

Classement de l’étape

  1. Florian Rapiteau 
  2. Taïno Cailliau 
  3. Ivan Centrone

Rapiteau domine encore une fois

Le vainqueur de l’étape Florian Rapiteau a profité d’une position préférentielle pour s’imposer. Échappé avec le groupe, le coureur qui fait partie de l’équipe du maillot jaune n’a logiquement pas participé aux relais nécessaires pour accroître l’avance.

Il a ainsi pu économiser ses forces ce qui lui a permis de remporter des ascensions qui consolident son maillot à pois. Dans les derniers kilomètres, Florian Rapiteau a eu plus de force pour suivre l’attaque lancée par Veluko Stoinic (vainqueur de la quatrième étape) et pour finir au sprint sur la ligne d’arrivée.