25 septembre 2022

Quel avenir pour Marie-Galante ?

La plus grande dépendance de la Guadeloupe est un petit coin de paradis situé à 45 minutes en bateau de Pointe-à-Pitre. Réputé pour son authenticité, Marie-Galante meurt lentement, mais sûrement. Le constat ne date pas d’hier. Vidée de sa population, faute de véritables projets de développement, l’île compte à peine plus de 10 000 habitants.

La panne de chaudière survenue en 2021 à l’usine sucrière de Grande-Anse a laissé entrevoir un bien sombre avenir si l’usine devait fermer ses portes. Un incident qui sonné comme un rappel à l’ordre sur la nécessité de mettre en œuvre aujourd’hui des projets concertés, pérennes, pourvoyeurs d’emplois qui permettrait de valoriser les atouts de la Grande galette. Pour évaluer le potentiel à développer, une mission de 6 mois a été confiée à la préfète Chantal Ambroise. On en parle dans L’Hebdo Antilles-Guyane (www.hebdoantillesguyane.com).

  • Dans la Success Story de la semaine, l’escrimeur guadeloupéen Enzo Lefort, double champion du monde au fleuret individuel masculin, revient sur son parcours d’athlète de haut niveau, faite de petits sacrifices et de grandes victoires.
  • Programmée pour la première fois sur un mois, La Créole Jazz Festival propose jusqu’au 28 août, en Guadeloupe, un prestigieux plateau d’artistes de renom et d’autres, qui gagnent à être entendus plus souvent. Après Mario Canonge, Ralph Thamar, Stéphane Castry, Fred Deshayes, Jean-Max Mirval, Viktor Lazlo…, Victor O, Patrice Hulman, Hervé Celcal, Sylvain Ransy sont attendus dans les prochains jours. On en parle dans L’Hebdo Antilles-Guyane (www.hebdoantillesguyane.com).