24 septembre 2022

Guadeloupe. Jean-François Carenco : « Il faut agir vite et mieux ! »

Arrivé en Guadeloupe, ce mercredi 21 septembre, en début d’après-midi, le ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, a été accueilli par le préfet Alexandre Rochatte, les parlementaires et le président du Conseil départemental, Guy Losbar, à l’aéroport Pôle Caraïbes.

Le bilan, après le passage de la tempête Fiona, dans la nuit du 16 au 17 septembre, est lourd sur le plan matériel. De nombreuses familles ont tout perdu. Des portions de route ont été emportées par la fureur de Fiona. Des milliers de foyers restent privés d’électricité, pour les uns, et d’eau, pour les autres. Une situation qui risque de durer encore un long moment; Fiona ayant mis en exergue les carences récurrentes dans la distribution de l’eau en Guadeloupe.

Parmi les solutions annoncées par le ministre délégué aux Outre-mer, l’arrivée, dès ce 21 septembre, d’un dispositif mobile pour le traitement des eaux de rivière qui permettra de les rendre potables. Ce qui constituerait un vrai soulagement pour les foyers impactés par le manque d’eau, particulièrement en Basse-Terre.

« Il faut qu’on avance enfin sur la question de l’eau. »

Jean-François Carenco, ministre délégué chargé des Outre-mer.

Les échanges inscrits au programme de Jean-François Carenco avec le président du syndicat de l’eau, le président de Région et les élus, incluent immanquablement la distribution de l’eau. « Finalement, cette catastrophe nous permettra d’avancer plus vite, a commenté Jean-François Carenco. Il faut agir vite et mieux, passer à la vitesse accélérée pour que les canalisations fonctionnent et qu’enfin, on avance. Et ce n’est pas un problème d’argent. »

Dès son arrivée en Guadeloupe, Jean-François Carenco a adressé une pensée à la famille de l’homme emporté avec sa maison par la rivière en crue, à Basse-Terre.

« Tout le gouvernement s’est mobilisé pour dire très fortement l’affection de la nation à la Guadeloupe au moment où elle souffre. Il y a des sujets compliqués, mais il est important que, face à un accident de la vie, toute la République manifeste sa présence envers ses compatriotes. »

Jean-François Carenco a également félicité « tous ceux qui ont agi pour que cet événement se passe le mieux possible : le préfet, ses équipes, les pompiers, la Sécurité civile, les agents des communes, les maires, le RSMA, le Département… tout le monde a travaillé ensemble. C’est ce qu’on aime ! J’adresse des remerciements particuliers aux jeunes Guadeloupéens du RSMA qui ont fait le job en aidant à nettoyer. »

« Il m’importe de savoir ce dont les élus ont besoin. »

Jean-François Carenco a précisé que l’arrêté de catastrophe naturelle serait publié au Journal officiel avant ce samedi. « Il y aura l’aide aux personnes, l’aide aux communes, l’aide aux entreprises, le Fonds spécial Outre-mer sera activé. Pour les producteurs de bananes, on va déclencher la clause exceptionnelle du Posei pour qu’ils y aient droit, a assuré Jean-François Carenco. Au-delà du soutien du gouvernement, il m’importe de voir avec les élus, ce dont ils ont besoin. »

En quittant l’aéroport Pôle Caraïbes, Jean-François Carenco a rencontré les équipes de Météo France, du Sdis… avant de poursuivre sa visite sur les sites où Fiona s’est particulièrement illustrée, à Goyave et Capesterre Belle-Eau. Sa journée s’achèvera par une réunion de travail avec les élus. Dès demain, Jean-François Carenco ira à la rencontre des sinistrés à Gourbeyre, Rivière-des-Pères et Vieux-Habitants.

Cécilia Larney