09 décembre 2022

Guyana. Des minibus bloqués par la police

La police du Guyana a refusé la mise en activité de plusieurs minibus, faute de certificat d’aptitude.

Les bus, défaillants lors d’un « exercice de routine », n’ont pas pu reprendre du service avant de repasser le test. Selon la police, les minibus ont échoué principalement pour des violations du permis de service routier, de teinte et de plaque d’immatriculation jugées trop sombres.
Selon la loi qui régule les véhicules à moteur, ces infractions notamment celles qui concernent les plaques d’immatriculation seraient passibles de 150 000 dollars d’amendes et de trois mois d’emprisonnement.

Une demande renouvelable

Au début de l’année, le service de la circulation de la police du Guyana a affirmé que les véhicules présentant des vitres teintées sans un permis requis verront leur certificat d’aptitude automatiquement révoqué. Ces menaces n’ont pas été entendues par les propriétaires.
La police a rappelé que les teintes foncées sont fréquemment utilisées pour masquer les auteurs de vols.

La loi exige que la police puisse visuellement identifier tous les occupants d’un véhicule à moteur, même si un certain degré de teinte est autorisé pour protéger les automobilistes des rayons du soleil. Les véhicules qui obtiendront le droit d’avoir une teinte, devront renouveler la demande une fois par an, une semaine avant la date d’expiration de celle-ci.

Source : Guyana Times

Lien : https://guyanatimesgy.com/gpf-revokes-certificate-of-fitness-for-several-minibuses/