10 décembre 2022

Opinion. L’Europe et les RUP doivent converger vers une stratégie européenne de long terme pour les Outre-mer

PAR STEPHANE BIJOUX*

Cette semaine, le Parlement européen est la maison de la famille des Régions Ultrapériphériques.
Pendant deux jours, les Présidents des RUP, les Députés européens, la Commission européenne et les représentants des États membres ont travaillé sur le renforcement du Partenariat entre l’Union européenne et ses régions d’Outre-mer.

Organisée pour la première fois à Bruxelles, la Conférence s’est déroulée dans un contexte d’urgences multiples qui affectent les territoires ultramarins.

L’occasion pour moi de souligner : « Le COVID-19, la guerre en Ukraine, l’urgence climatique… Les crises
s’additionnent et impactent violemment les RUP et les Ultramarins. Ce contexte nous oblige à adapter notre Partenariat et à renforcer nos liens pour répondre aux urgences et aux nouveaux défis ».


Dans les discussions, il a beaucoup été question des prix de l’énergie, de la sécurité alimentaire ou de l’impact des catastrophes climatiques sur les économies locales dans les RUP.

J’ai personnellement insisté : « Les besoins immédiats viennent télescoper des défis structurels : autonomies alimentaires et énergétiques, connectivité, création de nouveaux emplois en lien avec les transitions, etc. Sur tous ces sujets, il est nécessaire de travailler ensemble pour construire une stratégie européenne de long terme pour accompagner un développement des Régions Ultrapériphériques innovant et résilient, réellement adapté à chaque territoire. »

J’ai rappelé aussi la nécessité du combat permanent pour que l’Union européenne respecte les réalités locales des RUP : « Il y a un an, le Parlement européen a largement soutenu mon rapport sur une nouvelle Stratégie européenne pour les Outremer, avec une exigence forte : un ‘réflexe RUP’ pour une prise en compte systématique des spécificités Outre-mer dans la loi européenne ».

Depuis, les lignes bougent dans le bon sens, comme en atteste la dernière communication de la Commission sur les RUP, publiée en mai 2022. « Mais nous restons très vigilants et mobilisés sur les batailles qu’il nous reste à gagner, par exemple la concrétisation des aménagements RUP votés au Parlement européen sur le paquet climat ‘Fit for 55’, le déblocage du renouvellement des flottes de pêche dans les RUP et le renforcement du soutien de l’UE au monde agricole ultramarin », ais-je rappelé.

J’appelle l’Europe à porter une nouvelle vision politique avec et pour les Outre-mer. Les Régions Ultrapériphériques ont des atouts uniques : richesse naturelle et culturelle, positionnement maritime, rayonnement et coopérations régionales, etc.

L’Union européenne doit miser sur ce potentiel pour faire des Outremer des territoires de solutions aux grands défis européens et des pionniers des grandes transformations que l’Europe doit réussir.

*Député européen de la Réunion