01 décembre 2022

Qatar, au pays des mille et une ruses

Pour beaucoup, le Qatar agit comme un miroir grossissant qui renvoie tous les travers du capitalisme globalisé.

Le Qatar n’est-il qu’un leurre ? Une bulle artificielle gorgée de pétrodollars, surgie en lisière du désert comme ces stades climatisés de la Coupe du Monde de foot qui indignent les écologistes ?

Pouvoir sans limite de l’argent, inégalités sociales poussées jusqu’au quasi-esclavagisme, aberrations écologiques : pour beaucoup le Qatar agit comme un miroir grossissant qui renvoie tous les travers du capitalisme globalisé.

Séduction, double-jeu et carnet de chèques

Pour autant, qu’est-ce qui pousse le petit émirat wahhabite, richissime mais fragile et constamment menacé par de puissants voisins, à vouloir tant attirer l’attention sur ses bonnes fortunes ?

Comment une micro-nation, à peine plus grande que la Corse, perdue dans un recoin de la péninsule arabique, s’impose-t-elle sur la carte du monde ? Séduction, double-jeu et carnet de chèques : le documentaire raconte un triomphe du « soft power », soit la transformation d’un nain géographique en géant géopolitique, pour exister – à n’importe quel prix.

  • Dimanche 20 novembre, à 21.40 sur Martinique la 1e
  • Dimanche 20 novembre, à 22.05 sur Guadeloupe la 1e