10 décembre 2022

Guadeloupe. Il faisait des lampes avec des oursins protégés : il risque 22 500 euros d’amende

Une récente opération de contrôle menée par le service départemental de l’Office français de la biodiversité (OFB) a permis de démanteler une filière artisanale basée sur le braconnage d’oursins blancs.

L’oursin blanc (Tripneustes ventricosus) est un animal herbivore caractérisé par ses épines blanches sur fond sombre. Cette espèce d’oursin régulier, dont le diamètre peut aller jusqu’à 15 cm, possède un squelette calcaire blanc appelé un « test », que l’on retrouve parfois sur les plages ou au fond de l’eau.

La pêche de cet oursin est totalement interdite en plaisance. Seuls certains pêcheurs professionnels détenant une autorisation annuelle sont autorisés à les prélever du 15 décembre au 15 janvier.

C’est à l’occasion d’une mission sur le littoral de Saint-François, que les inspecteurs de l’environnement
de l’OFB ont interpellé un homme détenant 120 oursins blancs vivants fraichement prélevés en mer, de
manière illégale. Contraint de remettre instantanément sa pêche à l’eau, le braconnier a ensuite été
auditionné.

Ce délit a permis aux enquêteurs de découvrir l’existence d’une filière artisanale basée sur le braconnage
d’oursins blancs et d’identifier les différents maillons de la chaine.

En effet, cet échinoderme, habituellement convoité pour ses gonades comestibles, était cette fois-ci vendu à un artisan qui transformait son squelette en lampes décoratives pour les vendre sur les marchés artisanaux.

C’est en procédant à une perquisition chez l’artisan que les agents ont fait la découverte de 280 tests
d’oursins prêt à l’usage ainsi que quelques objets de décoration terminés.

Les contrevenants encourent des poursuites judiciaires, avec une peine maximale de 22 500€ d’amende.
Le matériel de pêche, les tests d’oursins ainsi que les objets de décoration ont été saisis.

Bilan en chiffres :

  • 2 auditions
  • 1 perquisition
  • 120 oursins vivants remis à l’eau
    (équivalent à 80 Kg)
  • 280 tests d’oursins saisis
  • 6 objets de décoration saisis

Les oursins ont un rôle important dans l’écosystème. A ce jour, seul l’oursin blanc est interdit à la pêche
de plaisance car il a été longtemps surpêché pour ses gonades. Malgré une règlementation contraignante, la pêche a continué de réduire les stocks, ce qui a conduit à durcir d’avantage la réglementation.

Il est donc très important, afin de préserver l’espèce et ainsi la ressource, de respecter la période de pêche et la taille minimale autorisée.

Lien vers l’arrêté préfectoral de pêche de loisir en Guadeloupe et St Martin :
https://www.dm.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_dm_peche_de_loisir_20-
08-2019-2.pdf

Lien vers la plaquette pédagogique pour la pratique de la pêche de loisir de la Direction de la mer :
https://www.dm.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_peche.pdf