05 février 2023

Débat sur l’avenir des Outre-mer. Le président de la FEDOM souhaite des impulsions nationales pertinentes aux enjeux locaux

Hervé Mariton, président de la Fédération des entreprises des Outre-mer (FEDOM), rappelle dans son éditorial de la Newsletter de la FEDOM, les enjeux.

« La préparation du prochain Comité interministériel des Outre-Mer (CIOM), les rebonds après
« l’appel de Fort-de-France » relancent la question du tout et des parties dans les politiques –
pour nous économiques – des Outre-Mer.

L’identité, la spécificité de chaque territoire, le respect de l’initiative locale, la responsabilité des
collectivités pour le développement économique commandent des réponses adaptées.

Jusqu’où ? La réponse n’est elle-même pas uniforme. Mais soyons attentifs à ne pas encourager
le désintérêt de l’Etat, de la Nation, dont la forme la plus douce serait : « je vous verse une
dotation, vous vous débrouillez, vos enjeux et choix économiques ne me regardent pas »
.

Nos réalités, nos histoires, nos avenirs commandent une relation plus subtile. Oui, les pouvoirs
locaux ont une responsabilité essentielle. Et oui, il doit aussi y avoir une politique économique
des Outre-Mer impulsée par l’Etat.

Cette politique, ces politiques doivent être déterminées pour chaque territoire, avec des choix adaptés à chacun, et aussi, nécessairement, des éléments de solidarité et de stimulation. Qui connaît l’administration, quels que soient l’engagement et le talent de celle-ci, sait qu’il n’y aura jamais les ressources pour gérer onze politiques totalement distinctes.

Des impulsions nationales pertinentes aux enjeux locaux, telle est la réponse que nous appelons
pour encourager la création de richesses, le développement des entreprises et de l’emploi dans
nos Outre-Mer. »