Trinidad et Tobago. La criminalité crise nationale

Pour le secrétaire en chef de Trinidad-et-Tobagon Farley Augustine, le nombre de meurtres devrait être considéré comme une crise nationale.

Lors d’une conférence de presse virtuelle sur la sécurité à Trinidad-et-Tobago, le secrétaire en chef est revenu sur la situation du pays qu’il considère comme étant inquiétante en revenant notamment sur le meurtre de Hakeem Thomas, ce mardi 9 mai 2023. Farley Augustine estime qu’il faut agir sous risque de perdre « le paradis ». 

Pourtant, le gouvernement a multiplié les actions afin de baisser la criminalité sur le territoire. La police a récemment recruté 30 policiers pour améliorer ses résultats dans la lutte contre la criminalité.

Le secrétaire en chef a expliqué le terme de crise en rappelant que l’île de Tobago a récemment enregistré son 16e meurtre de l’année, ce qui constitue un record de meurtres sur une année pour l’île de Tobago. 

Pour le secrétaire, la situation doit être qualifié de crise, car les meurtres touchent en majorité des jeunes, qui s’entretuent à l’aide d’armes à feu.

Différentes actions ont été menées pour lutter contre la criminalité, comme l’installation et/ou la réparation des éclairages publics ou la mise en place d’une plateforme anonyme permettant de dénoncer des crimes. 

Source : Trinidad Express

Lien : https://trinidadexpress.com/newsextra/crime-situation-in-tobago-worrisome-says-farley/article_8dc78946-f0e6-11ed-8173-1394edd440c5.html

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Actualité

Politique

Economie

CULTURE

LES BONS PLANS​

KARIB'Archives

Rechercher un article par mot clé dans nos archives à partir de 2020

DERNIERES INFOS

LE TOP KARIB'INFO

Previous slide
Next slide